mercredi 8 juillet 2015

Bretagne Arc-en-ciel veut démocratiser l’habitat inter-générationnel à Vitré

Un moyen de lutter contre l’isolement des plus âgés en offrant un avantage économique aux jeunes.
L’initiative
Avec la crise, un nouveau mode d’hébergement s’est développé : la cohabitation entre personnes âgées et étudiants.Les premiers recherchent un peu de compagnie et de l’aide pour certaines tâches du quotidien. Les seconds souhaitent avant tout à se loger à coût réduit.
Cet échange de services, l’association Bretagne Arc-en-ciel espère le mettre en œuvre à Vitré à la rentrée prochaine. Depuis 2008, elle tente de démocratiser l’habitat inter-générationnel - c’est le nom de ce procédé - dans tout le département.
« Pour le moment, en ville, un couple a accepté de tester ce dispositif », explique Jean-Pierre Delaplace, fondateur de l’association. L’association a par ailleurs signé une convention avec le Conseil départemental en juin 2014.
Une cinquantaine d’euros par mois
L’idée est séduisante pour les deux parties. Mais Jean-Pierre Delaplace ne compte pas limiter l’offre de logements.« Des familles, qu’elles soient monoparentales ou pas, peuvent également se proposer pour un hébergement. En échange, le jeune peut s’occuper des enfants afin de libérer un peu de temps pour les parents. »