lundi 20 juillet 2015

L’assurance en colocation: comment ça marche ?

Vous êtes à la recherche d’un logement dans une grande agglomération ? Le fait de se mettre en colocation pourrait vous intéresser. Non seulement la colocation met à terme la solitude, mais elle permet également de réduire les frais liés au logement. Certes, que vous soyez locataire ou colocataire, souscrire à une assurance est toujours nécessaire.

Les intérêts de se mettre en colocation
Si la colocation prend de plus en plus d’ampleur aujourd’hui c’est parce que trouver un logement dans une grande ville n’est pas aussi simple. Les propriétaires ont tendance à pratiquer des loyers élevés. La seule solution efficace est donc de se mettre en colocation. Nombreux sont en effet les avantages de ce mode d’habitation partagé. Le plus intéressant réside bien évidemment dans le montant du loyer. On paye moins, pourtant on bénéficie d’un vaste espace. Et ce n’est pas que le loyer qui est divisé, mais tout un budget. Vous ne seriez plus le seul à prendre en charge des factures, des frais de locations, ou des dépenses exceptionnelles. Tous ces frais sont généralement à se répartir entre colocataires. En colocation, les procédures se voient également simplifiées. Plus besoin de présenter différents documents : fiches de paye, copies de son passeport… Une simple rencontre avec les colocataires suffit pour déterminer si la cohabitation est envisageable. Attention toutefois, cela ne dispense pas de la souscription d’une assurance.
L’importance de souscrire une assurance en colocation
Il est important d’assurer un logement en colocation. Souscrire une assurance est une obligation avant même la signature d’un contrat colocation. Si vous êtes un colocataire, vous devriez être assuré au moins pour les risques locatifs (incendie, explosion, dégâts des eaux). Pour cela, souscrire une assurance multirisque habitation s’annonce primordiale. Cette convention indemnise sinon le propriétaire contre les dommages subis par son bien en cas de sinistre. Cependant, il faut savoir que le contrat d’assurance dépend du nombre de colocataires. Ainsi, si vous êtes deux partager votre logement, un seul contrat d’assurance sera admis. Le titulaire du contrat devra tout de même signaler à son assureur la présence et le nom du colocataire. À partir de trois colocataires, les assureurs réclament un contrat d’assurance multirisque Co signé par chacun des occupants. En ce qui concerne les garanties, chaque colocataire verra sa responsabilité civile couverte lors de la présentation d’un contrat d’assurance. Avec une assurance multirisque habitation, l’ensemble des biens mobiliers du logement sera également protégé. Cette assurance protège non seulement la responsabilité civile des colocataires, mais les protège également contre l’ensemble des autres risques encourus (vol, bris de glace, dégât des eaux…)
Cependant, afin d’éviter les conflits entre assurances en cas de sinistre litigieux, il serait plus avantageux de s’assurer ensemble chez le même assureur.